Prêt sans justificatif : comment bénéficier du meilleur taux ?

bénéficier d'un prêt sans justificatif

Les banques en ligne comme les institutions financière classiques octroient un crédit à la consommation. La somme de 200 à 75 000 euros est virée assez rapidement sur le compte du demandeur. Cet emprunteur a tout de même intérêt à bien faire une comparaison de prêt personnel sans justificatif. Pour cela, il y a quelques détails à voir de près.

Réaliser une comparaison de prêt personnel sans justificatif

Il existe différentes approches pour faire une comparaison de prêt personnel sans justificatif. Le demandeur peut par exemple procéder manuellement. Il fait le tour des banques et relève les différents éléments qui peuvent être comparés. Puis, la personne dresse un tableau pour voir le meilleur taux d’intérêt. Une autre méthode plus rapide consiste à recourir aux comparateurs en ligne. Ces outils sont pratiques. Ils dressent un tableau synthétique des offres. L’usager doit juste renseigner quelques détails tels que le montant qu’il souhaite obtenir ou bien la durée du remboursement envisagé. Quoi qu’il en soit, les comparateurs d’un organisme de pret personnel classent surtout les taux d’intérêt nominatif. Il s’agit de la rémunération reversée à la banque pour un capital octroyé. Actuellement, ce pourcentage est relativement bas. Les médias parlent de « record plancher historique ». Certaines banques appliquent même un taux zéro sous certaines conditions. Cela dit, ce paramètre ne suffit pas. Il faudra également voir le TAEG.

Se pencher sur le taux annuel effectif global

Le TAEG ou taux annuel effectif global reste probablement l’élément le plus important d’un crédit. Ce pourcentage est calculé à partir de l’intérêt nominatif classique. Il tient compte du frais de dossier et de l’assurance. La connaissance du TAEG permet d’estimer le coût total de l’emprunt jusqu’à la fin du remboursement. Une offre avec u n taux annuel effectif global faible est plus profitable. La différence se chiffre parfois en millier d’euros. Ainsi, même si cet écart est versé en plusieurs mensualités sur quelques années, il est important de s’y intéresser. D’ailleurs, la loi oblige les banques à informer leurs clients du TAEG avant toute souscription à un emprunt. Ce paramètre est à prendre en compte pour bien faire une comparaison et bénéficier des meilleures conditions qui soient pour un prêt.

Ne pas oublier de lire en détails les conditions

Outre le taux nominatif et le taux annuel effectif global, d’autres conditionnalités sont à considérer lors de la recherche du meilleur prêt personnel. Il faudra notamment s’intéresser sur l’assurance emprunteur. Cette précaution est facultative mais reste fortement recommandée. Ce serait plus avantageux si l’emprunteur peut librement choisir sa compagnie d’assurance. De cette manière, il choisit l’offre le plus économique pour faire baisser le TAEG et le coût total du prêt. La possibilité de changer d’assureur en cours de remboursement serait un bon point pour une banque. Enfin, il est conseillé de poser des questions sur l’éventualité d’un paiement anticipé. Il arrive aux emprunteurs de vouloir se libérer assez rapidement d’un prêt personnel. La somme restant due peut être payé en une fois. Il est aussi envisageable de revoir la mensualité. Dans les deux cas, il y a une indemnité à verser au créancier.

Laisser un commentaire